5 conseils pour réussir à rénover une ancienne maison

Vous venez d’acquérir une vieille habitation ou votre propriété a besoin de réhabilitation ! Des fois, les travaux semblent un peu flous, les budgets s’annoncent trop chers et l’on ne sait pas trop par où commencer… Bref, comment s’y prendre pour réussir à rénover une maison ancienne ? La réponse en 5 astuces.

Anticiper les questions budgétaires

La question budgétaire est un point important à ne pas négliger. En effet, c’est plus économique et plus astucieux d’effectuer un calcul global que d’aller petit à petit. Évidemment, le tout passe par un diagnostic où l’on met en tête de liste les tâches urgentes puis les différents travaux nécessaires. Le calcul doit être accompli par ordre de priorité puis globalement. Par la suite, on a la possibilité de planifier les dépenses selon le besoin et le budget en main. En effet, le propriétaire a le choix entre utiliser ses économies ou demander un prêt. Toutefois, le crédit à la consommation suffit à financer la rénovation.

Passer par un professionnel

Il est bien vrai qu’entamer soi-même les œuvres de rénovation donne une marge d’économie de plus ou moins de 10 % sur les dépenses. Mais, pour cela, on doit s’assurer de connaître les matériels nécessaires et d’être un bon bricoleur. Sinon, la probabilité de risques d’erreur, d’oubli et de surfacturation… s’avère assez élevée. Avec l’aide d’un professionnel, on dispose d’un diagnostic complet et gratuit. Le site https://www.stmconstruct.be/ propose des spécialistes performants qui aident à concrétiser les idées sur un plan. De plus, le prix des travaux reste rentable et la durabilité est garantie.

Organiser les travaux

Une liste bien établie des travaux à mettre en œuvre permet de tout finir dans le temps et dans le respect des budgets. Avant tout, s’il s’agit d’une rénovation complète, c’est préférable de vider la maison. Sinon, on peut procéder pièce par pièce et sur ce, on débute toujours par l’étage de dessus. Quant à l’ordre de priorité, on attaque en premier lieu les gros œuvres tels que la fondation, l’assainissement, la charpente, la toiture, les menuiseries extérieures, etc. La plomberie, l’électricité, la peinture et le revêtement de sol passent en second plan.

Remettre aux normes

La remise aux normes de la maison reste fondamentale lors d’une rénovation. D’ailleurs, elle est strictement nécessaire en cas de réhabilitation en vue de location ou de vente. À noter qu’une habitation de plus de 10 ans a probablement dépassé les normes recommandées. Tant qu’on effectue des travaux, autant en profiter pour accomplir un diagnostic de performance énergétique (DPE) et rectifier les isolations en fonction. Les installations électriques et au gaz doivent être remplacées partiellement ou totalement selon leurs états. En tout, la garantie de sécurité, de santé et de la salubrité s’avèrent primordiales pour une réhabilitation réussie.

Rester fidèle face aux tendances

Lors des rénovations, certains propriétaires sont tentés de suivre les tendances. Par contre, la réhabilitation doit rester adapter aux besoins, aux goûts et aux quotidiens des membres du foyer. Cela signifie qu’en dépit de tout, il est plus commode de choisir la solution technique des aménagements indépendamment des influences extérieures. Entre autres, il faut toujours demander l’avis d’un expert avant de réaliser un projet. Attention, si la maison possède un statut particulier (par exemple : édifice patrimonial), le propriétaire est contraint de suivre les règles de rénovation établies par la commune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *