Quels sont les dispositifs d’aide pour les travaux de rénovation d’un logement ?

Faire des travaux dans son logement constitue souvent une opération qui coûte chère. Qu’il s’agisse d’une réhabilitation, d’une rénovation ou d’une extension, le projet implique une somme importante. Afin d’aider les particuliers à alléger le coût des travaux, il existe différentes formes de prêts, notamment pour le financement d’un projet de rénovation.

Les différents prêts travaux possibles lors d’une acquisition immobilière

Lorsqu’on envisage de faire des travaux de rénovation, il convient d’être attentif à la façon dont ils vont être financés. Sachez que les solutions ne seront pas les mêmes si vous venez d’acquérir le bien ou si vous y résidez déjà depuis des années. Si vous souhaitez entamer des travaux dès l’achat, vous avez le choix parmi différents dispositifs dédiés aux particuliers.

Il est, entre autres, envisageable d’inclure un montant dédié aux travaux dans votre demande de financement initial, en plus du prix d’achat du bien. Cela vous fera bénéficier d’un taux similaire à celui proposé par le prêt immobilier. Toutefois, afin d’obtenir ce crédit travaux couple à un prêt immobilier, il convient de présenter en amont un devis d’un professionnel avec les détails sur le montant des travaux à effectuer. Puis, pour débloquer les sommes, il faut présenter des justificatifs de dépenses et prouver que la réalisation du chantier a été assurée par un artisan qualifié. Pour trouver le professionnel qualifié, n’hésitez pas à consulter le site de hypothecaireleningen.eu. Autrement dit, si vous envisagez de faire vous-même les travaux, vous ne pourrez pas souscrire un prêt travaux.

Le PTZ et le PEL

Une autre solution possible pour rénover un bien immobilier lors de son achat est le prêt à taux zéro dans l’ancien. Ce type de crédit est octroyé aux propriétaires de leur résidence principale pour première fois ou à ceux qui ne l’ont été durant les deux dernières années. Un certain seuil de revenus ne doit pas être dépassé par pouvoir bénéficier de cette aide. Il faut également noter que le PTZ s’adresse aux propriétaires de logements situés sur les zones moins tendues ou celles sujettes à la promotion de la réhabilitation.

Si vous avez un compte épargne logement ou un plan d’épargne logement, et que vous envisagez de réaliser des travaux dans votre logement, vous pouvez souscrire un prêt épargne logement pour financer le chantier.

L’aide de la CAF

Dans le cadre des travaux d’amélioration de l’habitat, la Caisse d’allocations familiales peut vous octroyer une aide financière. Celle-ci s’adresse au propriétaire ou locataire. Le bien concerné doit être sa résidence principale située sur le territoire français. Aussi, il est indispensable que le ménage bénéficie d’une prestation familiale de la CAF. Néanmoins, aucune condition de ressources n’est fixée pour ce prêt. Toutefois, la CAF reste attentif à l’étude de la demande selon les travaux envisagés et les crédits disponibles.

L’éco prêt à taux zéro

Hormis cette solution, l’éco-PTZ est une aide destinée aux travaux de rénovation énergétique. Il s’agit d’un emprunt sans intérêt de remboursement, octroyé par les banques aux ménages souhaitant réaliser certains travaux d’amélioration de la performance énergétique. Cette aide n’est soumise à aucune condition de revenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *